Pourquoi refuser de pratiquer la taille radicale des arbres

  • Elle n'est pas économique :

Une taille drastique va entrainer inévitablement un entretien récurant, du fait de la fragilité des rejets qui prennent la place des branches coupées et bien souvent un abattage de l'arbre dans la décennie suivante. L'arbre est un patrimoine qui se gère sur le long terme.

  

  • Elle ne permet pas d’avoir moins d’ombre :

Une taille sévère provoque l’émergence de feuilles plus larges portées par des gourmands et des rejets apparaissant de surcroît en très forte densité.


  • Elle réduit l'espérance de vie de l'arbre:

Une taille mal conduite est un acte traumatisant pour l’arbre, la porte ouverte aux maladies et un affaiblissement de son système de défense. Les rejets  et gourmands qui repousseront auront une tenue mécanique bien inférieure aux branches d'origine.


  • Elle ne limite pas les risques de rupture :

Une taille mal conduite entraîne la repousse anarchique de rejets faiblement ancrés sur leur support. Par ailleurs, les processus de dégradation du bois internes par les champignons conduisent à fragiliser la structure globale des branches maîtresses et du tronc.


  • Elle n'est pas le meilleur moyen de réduire la hauteur d’un arbre :

Sur de nombreuses essences, les rejets qui se développent après une taille sévère sont très vigoureux et l’arbre retrouve sa hauteur initiale en très peu de temps.


Engagements environnementaux 

Pour réduire l'empreinte carbone de l'entreprise, mais aussi pour le confort de travail, la scie est privilégiée pour tous les travaux de tailles. C'est moins de bruit, moins de gaz d'échappement et d'huile de chaîne dans la nature.

Vertical élagage

France

J'ai lu la Politique de confidentialité et je l'accepte.